Nouvelles technologie. Vers des jours meilleurs
Logo

Nº 2894 du vendredi 26 avril 2013

Nouvelles technologie. Vers des jours meilleurs

  • taille de la police diminution de la taille de police diminution de la taille de police augmentation de la taille de police increase font size
  • A
    De
    Message
    Nouvelles technologie. Vers des jours meilleurs
    L’Internet se démocratise au Liban. La progression se fait lentement mais sûrement. Il fallait bien commencer quelque part pour donner un coup de jeunesse et de modernité à ce secteur...
  •  
Notez cet article
(1 Vote)
A- A+

L’Internet se démocratise au Liban. La progression se fait lentement mais sûrement. Il fallait bien commencer quelque part pour donner un coup de jeunesse et de modernité à ce secteur lucratif pour le Trésor. Le ministre sortant des Télécoms, Nicolas Sehnaoui, a réussi au cours de son mandat à la tête de ce ministère d’une durée de 21 mois, sans le recours à des descentes manu militari, à lutter contre le piratage d’Internet. Son département s’est posé comme un agent concurrent acharné face aux opérateurs fraudeurs qui noyautent le marché. Ainsi, le ministre des Télécoms a réduit le tarif d’Internet de 80% et a augmenté sa vitesse de débit de huit fois. Il a par ailleurs amendé le règlement régissant l’octroi de licence d’exploitation aux fournisseurs des services (IP), de sorte qu’il est devenu plus facile d’obtenir un permis. Vingt-trois nouvelles licences d’exploitation à des fournisseurs de services Internet ont été délivrées par le ministre Sehnaoui entre juin 2012 et mars 2013, contre vingt-trois existant avant son accession à la tête du ministère.
Dès le 1er mai, un nouveau package de service Internet 3G sera applicable concernant l’opérateur Touch. A titre indicatif, ce package propose un prix de 10 dollars pour 150 MB, soit un recul du tarif de l’unité de MB de 33% (dans le passé 100 MB coûtaient 10 dollars). Parallèlement, Speedtest.net a publié une étude portant sur 182 pays, relative à la vitesse d’accès à Internet. Le premier indice concerne la vitesse d’accès d’uploader Internet et l’autre de downloader Internet. L’étude a été effectuée entre le 19 février 2013 et le 20 mars 2013. Dans ce contexte, le Liban a progressé de quatre positions sur un plan global, occupant cette année la 150e place, contre la 154 un an auparavant sur la même période. En revanche, il a maintenu son classement à un niveau régional, soit la 13e position. En termes de vitesse de downloader Internet, le Pays du Cèdre est passé de 2,31 MB/seconde à 2,33 MB.
Selon Business Monitor International (BMI), la valeur du marché du secteur des nouvelles technologies de l’informatique et de la communication (NTIC) a été estimée à 337 millions de dollars en 2012, à la suite d’un sévère ralentissement en 2006 en raison de la guerre d’Israël, qui avait ravagé les infrastructures des télécoms. Par ailleurs, l’agence a prévu un taux de croissance moyen de ce marché de 12% entre 2013 et 2017. Ce marché comprend entre autres sous-secteurs ceux du software, du hardware et des services Internet. Celui du hardware représente la part la plus importante en termes de valeur de ce secteur, dont la croissance est supposée passer de 226 millions en 2013 à 343 millions de dollars en 2017, les ventes des PC, y compris leurs accessoires, atteindront 284 millions de dollars d’ici quatre ans. Quant aux dépenses relatives au sous-secteur du software, elles progresseraient de 45 millions de dollars à 284 millions en 2017. Concernant le marché des services des NTIC, les prévisions de BMI font état d’une progression de 93 millions de dollars en 2013, à 152 millions en 2017. Enfin, pour ce qui a trait au développement d’une infrastructure appropriée à l’évolution du secteur des NTIC, une région numérique a été inaugurée à Dekwané, en décembre 2012, en prélude au lancement imminent du 4G. Dans le même prolongement, le ministère des Télécoms a également élargi la capacité du Liban à 30 GB sur le réseau du câble maritime international Inewe. Le processus est en évolution permanente et il reste encore beaucoup à faire.

Liliane Mokbel

Ecrivez un commentaire

Assurez-vous d’avoir inscrit les informations requises, là où c’est indiqué.

Éditorial
Un seigneur en mal de vassaux

Comment imaginer cette représentation surréaliste d’une très large délégation libanaise accueillie par un «grand maître» donneur de leçons à des élèves buvant ses paroles. Une fois de plus, le chef de guerre syrien se pose en patron à travers une fraction de Libanais en mal de pouvoirs. Ironisant sur le sens de la politique libanaise de «distanciation», préconisée par le président de la République et le chef du gouvernement démissionnaire, Bachar el-Assad se dit ignorant du sens de ce mot, ignorance que ses visiteurs n’ont pas manqué de partager. De toute évidence, il n’y avait pas de linguistes parmi eux. Les victimes du Hezbollah tombées en Syrie ont, enfin, dévoilé officiellement l’implication du parti aux côtés des forces régulières syriennes. Le Hezbollah, comme l’explique un député du parti, n’a pour mission que de «protéger les lieux saints en Syrie et de mater les rebelles qui s’en prennent aux Libanais à travers la frontière syrienne». Faute d’avoir à résister aux troupes israéliennes, le Hezbollah se place en protecteur des Libanais «menacés» par l’Armée syrienne libre. Devant ce sombre tableau, cette déchéance de certains Libanais en mal de tutelle et les dangers d’une explosion sunnito-chiite au Liban, le silence du pouvoir libanais est fracassant. Il ne nous manquait plus que les certificats de bonne ou de mauvaise conduite généreusement distribués par le pouvoir syrien pour élargir la fracture interne. Nous nous serions bien passés des éloges qui n’ont même pas épargné le patriarche maronite, nous disons bien «épargné» car, sous les propos syriens lénifiants, il y avait bien une intention perverse d’approfondir un fossé entre les différents partenaires libanais. Ce qui reste inadmissible, pour le commun des mortels, ce ne sont pas uniquement les déclarations d’un ambassadeur de Syrie accrédité au Liban, ni celles d’un ministre des Affaires étrangères du gouvernement démissionnaire, longtemps porte-parole officiel de Damas, mais la quasi-absence de réaction libanaise face aux agressions syriennes avérées par l’Armée libanaise à l’intérieur du territoire libanais. Peut-on encore parler d’échange diplomatique entre deux pays voisins que tout, dorénavant, divise? La seule présence, dans un simulacre de chancellerie à Damas, d’un ambassadeur libanais, et à Beyrouth d’un diplomate syrien, suffit-elle à jeter de la poudre aux yeux et à laisser croire à des relations équilibrées entre deux pays qui avaient, pourtant, mis beaucoup de décennies avant de les admettre? Le minimum qu’on pouvait attendre du Liban, comme de la Syrie, c’est le retrait de leurs représentants respectifs. Mais, encore une fois, le sens politique échappe au lexique de la région. Entre-temps, le Liban n’est toujours pas sorti de l’auberge. Son dilemme demeure entier. Faut-il placer l’œuf avant la poule ou la poule avant l’œuf? Faut-il s’entendre sur une loi électorale acceptable de tous, avant de réussir à mettre, aussi miraculeusement, en place un gouvernement homogène capable de faire face aux défis? Pourra-t-on former une équipe ministérielle d’obédience totalement nationale? Des espoirs, à la fois grands et frileux, sont placés dans la personnalité du Premier ministre désigné dont le patriotisme et le courage ne sont pas en cause. Le président désigné n’est pas en quête d’un titre «prestigieux». Il sait qu’il ne sera pas toujours plébiscité comme l’a été sa désignation. Réussira-t-il à démêler l’écheveau, ce cadeau empoisonné, qui lui est offert? Le satisfecit syrien ne lui compliquera-t-il pas la tâche, déjà complexe?


 Mouna Béchara
   

Santé

La fibrillation auriculaire. Un lien avec l’accident vasculaire cérébral
La fibrillation auriculaire implique un rythme cardiaque irrégulier. L’une des principales complications reliées à cette maladie est qu’elle peut provoquer…

Bannière
Designed and Developed by:   iBaroody
© Magazine.com.lb 2016 All Rights Reserved